Ma premiere fête des mères

Cette année c’est ma première fête des mères (désolée Rio mais ça marche uniquement pour les bébés humains). Pourquoi ai-je tant d’attente pour cette fête ? Pourquoi j’attends de mon mari un geste, un cadeau?
Tout simplement car je veux une reconnaissance, une officialisation de mon statut de maman.
Je me souviens encore l’année dernière, enceinte, j’étais déçue de rater la fête des mères de peu. Je me vois encore avec mon gros ventre, affalée sur le canapé. J’étais remplie de fantasmes, de doutes, de joie, de peur, de préjugés. J’étais loin de m’imaginer ce qui allait m’attendre. Car oui, la réalité est bien loin de tout ce que j’ai pu lire. La maternité est un noeud complexe d’émotions.
Il y a le côté nostalgique de ma vie d’avant qui me manque, qui ne comprend pas pourquoi les choses ne sont pas aussi simple, fluide qu’avant. Il y a parfois des regrets, des doutes, des pleures, des remises en question. Je ne compte plus les moments devant le miroir où je pleurais car je ne reconnaissais plus mon corps, mon visage. Moi qui pensait retrouver un corps rapidement comme toutes ces femmes que je voyais sur Instagram. J’ai mis un temps fou à accepter ce corps qui a donné la vie. Oui oui ce corps a crée un être humain.
Et puis, il y a l’amour inconditionnel... pour cette vie que j’ai créée. Cet émerveillement pour chaque moment passé avec lui. C’est aussi un couple qui s’éloigne, qui essaye de se retrouver de temps en temps.
Alors oui, pour toutes ces petites choses, ces émotions, ces moments ultra difficiles, de bonheur intense et de fatigue, je veux ma bougie et mon bouquet de pivoines !
Une flamme qui symbolisera tellement plus qu’une simple bougie posée sur le coin de la table. Ça sera mon César à moi pour toute cette année et bien plus encore.

 

 

Jo

 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés